< Un Autre Monde :: Seconde dimension
Un Autre Monde Index du Forum
Un Autre Monde Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Seconde dimension

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un Autre Monde Index du Forum -> Role-Play -> Destinées d'hier et d'aujourd'hui
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tilaa
Voyageur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2011
Messages: 48
Localisation: 91

MessagePosté le: Dim 21 Aoû - 21:10 (2011)    Sujet du message: Seconde dimension Répondre en citant

Je pense que vous avez bien lu la première dimension, je ne réexpliquerai pas ce qu’est l’Eternité ici. Efforçons nous à présent d’imaginer l’histoire sous différents paramètres.  
Si Pyrros avait été vaincu, les Tigres seraient tous morts, Tilaa y compris. Cette dimension ne m’est pas intéressante à conter, tout comme si la charge par derrière n’avait pas eu lieu. Je n’aime pas raconter des massacres sanglants, c’est un peu inquiétant, non ?  
Je vais donc remonter en arrière, jusqu'à sa décision de rejoindre les Tigres.  
Que se serait-il passé si elle ne les avait pas rejoints ?...  
   
Chapitre I : Le fléau est là.  
   
Le druide toisa la jeune voleuse du regard. Il l'avait sous-estimée en pensant qu'elle n'était qu'une frêle petite chose comparée à lui, un Tauren tout de muscles. Et pourtant, c'était bien elle qui tenait l'oeil d'Hérode l'écarlate dans sa paume. Non, elle n'a pas pu le vaincre a la loyale, se dit-il. Elle a du l'empoisonner, ou quelque chose comme ça... Mais peu importe : il était mort, c'était tout ce qui comptait.  
   
"Voilà votre prime, elfe." dit-il à Tilaa sur un ton de mépris, en lançant une petite bourse.  
   
Elle répondit  d'un simple hochement de tête, avant de retourner auprès de sa monture et de s'éloigner de Brill. La pénombre ambiante de la région planait au dessus d'elle constamment : elle ne se sentait jamais à l'aise aux abords de Fossoyeuse. L'ancien royaume de Lordaeron n'était plus que des ruines à présent, et la capitale mort-vivante en était la preuve. D'immenses murailles défiaient les Malterres et la Forêt Argentée, mais derrière elles ne se trouvaient à présent qu'un palais détruit. Seul le sous-sol grouillait de "vie".  
   
Cependant, la ville tenait toujours malgré le temps, et semblait résister coûte que coûte au fléau. Malgré la présence de morts-vivants dans Lordaeron, aucun Adepte du culte des Damnés n’avaient mis les pieds dans Tirisfal depuis des années. Du moins, vivant.  
   
Arrivée à l'immense arche d'entrée de Fossoyeuse, elle se dirigea vers l'orbe de téléportation. C'était encore le moyen le plu simple de rejoindre sa ville natale. Ou plutôt, la ville ou elle avait passé le plus de temps car Tilaa n’était pas originaire de l’ile du Haut Soleil, mais de Teldrassil. Ses parents s'étaient révoltés contre l'état d'esprit des elfes : ils ne supportaient pas leur air hautain et leurs préceptes sur "ce qui est Bon ou Mauvais". Une caravane s'était donc créée pour quitter la capitale elfique, mais elle fut attaquée une nuit. Tilaa était, à sa connaissance, la seule survivante.  
   
Mais de cette nuit là, elle ne garde aucun souvenir.  
   
   
Les elfes de sang et les Réprouvés ont toujours eu beaucoup de mal à se supporter. Un elfe de sang dans les couloirs de Fossoyeuse était toujours sujet à quolibets, de même pour un mort vivant cherchant son chemin dans les rues de Lune d’Argent. Afin de calmer les tensions entre les deux peuples, le régent Lor’Themar avait offert aux Réprouvés l’artefact de téléportation afin de créer un lien entre les deux peuples. Cela avait fonctionné à merveille : un salon de coiffure a ouvert dans les ruines de Lordaeron et une école d’apothicaire avait ouvert ses portes dans le centre ville de la capitale elfique.  
   
Tilaa arriva près de l’orbe. On pouvait voir à travers l’image brouillonne d’une salle ronde. L’orbe transfère son utilisateur directement dans l’aile est de la Flèche de Solfurie, le palais du régent. L’accès au cristal de téléportation était tout à fait libre à Fossoyeuse, à l’instar de l’autre ville ou il fallait passer par le Régent pour y accéder. Le Cristal se trouvait alors dans l’aile Nord du palais, et transférait son utilisateur en plein milieu de la capitale Réprouvée. Elle révoqua Chima, sa monture, et plaqua sa main contre l’orbe rougeoyant. Les couleurs devant elle commençaient à changer. Les pierres grises des murs de la cité se mirent à tourner devant elle. Des couleurs apparaissaient, puis disparaissaient des tourbillons lumineux. Après cet embrouillamini coloré, les contours de la salle ronde se formèrent enfin.   
   
Mais le principal souci de Tilaa ne fut pas alors les décorations pleines de couleurs de la salle d’arrivée, les rideaux de soie et les bibliothèques remplies d’ouvrages reliés de cuir qui devaient coûter une sacré fortune. Ce furent les cris d’effroi provenant de l’extérieur du palais qui l’inquiétèrent. Elle poussa le rideau bleu.  
   
Il faisait nuit.  


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Aoû - 21:10 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tilaa
Voyageur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2011
Messages: 48
Localisation: 91

MessagePosté le: Mer 28 Sep - 00:02 (2011)    Sujet du message: Seconde dimension Répondre en citant

Chapitre II : Annexés

"Au nom de la Véritable Horde, Lune d'Argent à été prise !" cria une vois au travers de la mêlée.

Faute d'énergie, le puits solaire s'était éteint, neutralisant ainsi toutes les protections magiques de la cité. Du haut des contreforts, les soldats elfiques hurlaient et couraient dans tout les sens, suivant les ordres contradictoires de supérieurs complètement désarçonnés par l'attaque soudaine de la petite armée qui avait assailli la cité. Trente-quatre. Il avait suffi une dizaine de minutes a trente-quatre hommes pour détruire les défenses de la ville, la soumettre et s'en déclarer maîtres incontestés. Trente-quatre. Plus la centaine de démons qui sortaient de terre, ranimant avec eux des squelettes enfouis depuis des millénaires sous les fondations de la cité.

La nuit avait surpris tout le monde, y compris le Régent en personne. Il fut cependant prompt à réagir, et commença à donner des consignes avant même l'arrivée des troupes. Cependant, ce ne fut pas suffisant. Et sa tête commençait doucement à rouler sur le sol, sous les yeux avides du Draënei qui dirigeait l'assaut. Et ce fut fini. Les combats cessèrent à l'instant où ils entendirent les cris de triomphe des ennemis.

Tilaa assista à la scène du haut du Palais, là où elle s'était retrouvée après sa téléportation. Elle était complètement tétanisée par l'approche des squelettes dans la place centrale. Lorsque les  ennemis "vivants" hurlèrent de joie, les "démons" manifestèrent leur joue en un requiem de claquement d'os et de lames.
Un bruit dans le couloir la ramena à la raison. Quelqu'un approchait de la salle d'arrivée. Encore à moitié hébétée, elle dégaina une de ses lames en attendant l'arrivée du visiteur. Les pas semblaient se rapprocher sans arriver, comme si le couloir s'étendait à l'infini et que personne n'arriverait avant des jours. Du moins, elle espérait que personne n'arriverait, car elle tremblait et avait du mal à tenir sur ses deux jambes sans s'appuyer sur le mur.

Enfin, l'Homme entra dans la salle. Il était vêtu d'une tunique de cuir simple et d'une cote de maille argentée et a sa ceinture pendait un glaive aux couleurs de Lune d'Argent. Un bandeau lui couvrait l’œil gauche lui donnant un air effrayant et il dominait Tilaa d'au moins deux pieds. Son visage était couvert d'innombrables cicatrices qui le rendait affreusement imposant. Il écarquilla son œil valide lorsqu'il aperçût la Voleuse tremblante en face de lui. En un instant, il dégaina sa lame et sauta sur l'elfe qui ne put réagir. Elle se laissa entraîner a terre sous le poids du géant qui la plaquait au sol lorsqu'elle entendit du verre se briser. Elle crut apercevoir une troisième silhouette dans la salle avant de s'évanouir.



"Allez, on se réveille ! Il faut partir vite !"

La Voleuse reprit difficilement connaissance adossée au mur. La première chose qu'elle vit fut le visage de l'homme ne face d'elle en train de lui sourire. Les scarifications de ses lèvres transformait son sourire en grimace, si bien qu'elle faillit hurler. Mais l'Homme lui plaqua le visage contre le mur et le silence se fit. Elle remarqua que la fenêtre qui se trouvait derrière elle lorsqu'elle fut assommée était brisée et qu'un corps de sanglier roux tenait en équilibre entre l’extérieur et l’intérieur de la salle, l'épée de l'homme plantée profondément dans le groin.

"Je ne suis pas votre ennemi. Suivez moi, nous devons nous échapper d’ici !"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:02 (2018)    Sujet du message: Seconde dimension

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un Autre Monde Index du Forum -> Role-Play -> Destinées d'hier et d'aujourd'hui Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Thème créée par Zakenir et Coldkiller pour les Roxx'n'Roll