< Un Autre Monde :: Quand s'effondrent les illusions
Un Autre Monde Index du Forum
Un Autre Monde Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Quand s'effondrent les illusions

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un Autre Monde Index du Forum -> Role-Play -> Destinées d'hier et d'aujourd'hui
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nev
Voyageur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2011
Messages: 60

MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 21:59 (2011)    Sujet du message: Quand s'effondrent les illusions Répondre en citant


Quand s'effondrent les illusions  
  
  
(Rencontres et Voyages autour d'un Autre monde)  
  



Prologue : Mutatis mutandis



Le vieux Tauren ne ressentait aucune douleur. Étendu, les yeux fermés, il était serein. Toutes ses préoccupations, ses craintes, ses angoisses, avaient disparu. Le Silence s'était imposé dans son esprit. Il pouvait sentir la caresse du vent et la douceur de l'herbe, se laissant envahir par une sensation de bien-être. Mais tout ceci n'était qu'une illusion. Autour, le fracas des armes et les hurlements de terreur emplissaient la grande salle.


Le Doute n'avait jamais eu une place importante dans la vie du Tauren. Et, cette nuit-là plus que jamais, il était certain de ce que serait son avenir. Sa longue lutte arrivait à son terme. Enfin... Après de longues années passées à combattre, il avait atteint son but. D'autres prendraient la relève, désormais. Ceux-là même, peut-être, qui tuaient ou mouraient autour de lui.


Le vieux Tauren fut ramené à la réalité quand il sentit un liquide chaud et poisseux couler le long de sa joue. Il tenta de bouger, mais ses membres ne répondaient plus. Il baignait littéralement dans une flaque mêlant son sang et celui de son adversaire. De nombreuses entailles parcouraient son corps. Son museau était fendu; une de ses cornes, brisée. Il avait plusieurs côtes cassées, ainsi que presque tous les os de la jambe et du bras gauche. Sa mâchoire avait quasiment été arrachée durant le combat. Plusieurs pointes de flèches étaient enfoncées dans sa chair. Les battements de son cœur devenaient plus lents à chaque pulsation. La mort était proche. Pour la première fois de son existence, et durant un court instant, le Tauren fut heureux.


Soudain, le silence emplit la salle. Le Tauren ne percevait plus aucun mouvement autour de lui, plus aucun son ne parvenait à ses oreilles. Tout semblait s'être figé. Il voulut connaître l'origine de ce brusque changement d'atmosphère, et entrouvrit les yeux. Ce qu'il vit lui sembla irréel. Les combattants s'étaient arrêtés. Tous étaient tournés dans la même direction. Ils regardaient vers la porte par laquelle le Tauren était entré auparavant, et qu'on avait pris soin de refermer derrière lui. Tous semblaient attendre, et la crainte se lisait sur les visages. Un cri de souffrance se fit entendre au-delà des murs. Ceux qui se tenaient le plus près de l'ouverture reculèrent doucement. L'instant d'après, la porte s'ouvrit.


Au même moment, le vieux Tauren ressentit de nouveau la douleur. Elle se propagea, brûlante et glaciale à la fois, dans tout son corps. Il fut aveuglé pendant quelques secondes. Puis, dans la puissante lumière qui avait rempli la grande salle, il parvint à distinguer une silhouette. Enveloppé d'un halo lumineux, un Elfe se tenait, immobile, de l'autre côté de la porte. Le rayonnement empêchait de voir son visage. Il était entouré d'une aura de violence et de destruction, terrifiante d'intensité. Lentement, il leva le bras, et le tendit, poing fermé, dans la direction du Tauren. Ses lèvres s'entrouvrirent, mais personne n'entendit le son qui s'en échappa. L'Elfe ouvrit la main et du creux de sa paume jaillit une lumière d'une effroyable puissance. A cet instant, le vieux Tauren sut que tout était fini.





Chapitre 1 : De la confrontation entre désirs et Désir



Les yeux du serpent s'étaient posés sur sa proie. On aurait presque pu déceler de l'avidité dans le noir de ses pupilles - même si, bien sûr, l'animal était dépourvu de toute forme d'émotions. Mais le reptile sentait que le moment d'attaquer n'était pas venu. Il devait encore attendre. Jauger la situation, évaluer **les risques. Il ressentait la tension dans l'air, et son instinct lui ordonnait de patienter. Pourtant, il savait que tuer serait facile. Et rapide.

Le magnifique cobra noir était concentré. Il ne laisserait aucune chance à sa proie. Le cafard, quant à lui, semblait ne penser à rien.



Du haut de la colline surplombant le fleuve, une silhouette sombre observait la scène, mi-amusée, mi-inquiète. L'inconnu se doutait des conséquences qu'entraînerait une attaque du serpent. Cependant, il n'était pas venu pour assister à une partie de chasse. Il porta son regard sur un autre membre de ce curieux rassemblement.


A quelques pas du serpent, profitant de la fraîcheur de l'eau, un chien de prairie se désaltérait. Contre toute attente, et bien qu'il l'ait remarquée, la présence du prédateur ne semblait pas perturber le petit rongeur. Non loin, un perroquet multicolore décrivait des cercles autour d'un jeune faucon-dragon. Le majestueux reptile ailé semblait quelque peu agacé. Il battit une fois de ses grandes ailes, et l'oiseau aux couleurs vives alla se poser sur une branche un peu à l'écart.


La silhouette s'avança un peu plus au bord du vide. Malgré la distance, la vue de l'inconnu était suffisamment bonne pour qu'il puisse distinguer chaque détail. L'endroit était bien choisi pour une réunion. A la croisée des mondes. Ceux qu'il connaissait, et ceux dont il ne pouvait soupçonner l'existence. Il s'intéressa alors au groupe qui accompagnait cette étrange faune.


Le Mort-vivant, d'abord, assis avec les autres autour du feu de camp. Silencieux, plongé dans ses pensées. A sa droite se tenait une jeune Elfe de Sang. Le regard de l'inconnu se posa ensuite sur les dos massifs des deux Taurens qui faisaient face au Réprouvé, puis sur l'autre Mort-vivant, la femme. Et enfin sur les deux Trolls.


Ils étaient silencieux, et semblaient attendre que quelque chose se passe. Le soleil baissait lentement, et l'ombre des deux immenses tours s'étendait sur le petit groupe rassemblé au bord de l'eau. La nuit allait bientôt tomber.


La Mort-vivante fixait l'Elfe de ses yeux sombres. Les deux Taurens étaient parfaitement immobiles. L’un des deux Trolls, celui à la peau bleutée, avait l'air absent. L'autre, dont la peau tirait sur le violet, faisait tourner une dague entre ses mains, et regardait les autres avec un sourire en coin. Soudain, la tension monta d'un cran, jusqu'à devenir presque palpable.


Le Mort-vivant s'était levé. Il sembla hésiter. Un mouvement imperceptible de l'Elfe, à sa droite, lui fit prendre une décision.


Il regarda un instant chaque visage, et prit enfin la parole.


« - Ce qui devait changer ayant été changé... j'ai une chose important à dire. Je sais que certains d'entre-vous ont enquêté derrière mon dos. Je vais vous demander de cesser dès maintenant ces investigation. Ne me faites pas regretter d'avoir fait certaines révélations au sujet d'un Autre monde.
Autre chose: laissez les Ogres à la paix qui leur est due. Ils n'ont aucun rôle à jouer dans cette histoire - notre histoire. De plus, ils ne vous apprendront rien. »


Les deux Taurens échangèrent un regard. La Mort-vivante baissa les yeux vers le feu. L'Elfe, elle, était toujours impassible. Le Troll à la peau violacée continuait de jouer avec sa dague.


« - Nev, personne n'enquête sur toi. Mais tu nous caches des informations. Il est normal que certains d'entre nous veuillent savoir où ils mettent les pieds... »


La voix glaciale avait refroidi un peu plus l'atmosphère. Même les flammes qui crépitaient au centre du groupe semblaient avoir perdu leur chaleur. La Mort-vivante avait parlé en fixant son interlocuteur avec un air de défi. Nev, lui, paraissait n'avoir rien entendu. Le Mort-vivant sourit et reprit la parole comme si rien ne s'était passé.


« - Ces deux points étant éclaircis, je vous souhaite la bienvenue! Merci d'être venus ce soir. Nous voilà réunis, les sept premiers membres d'un Autre monde. Je laisse maintenant la place à Jil, qui, si j'ai bien compris, a deux annonces importantes à faire. »


Nev se rassit. Instantanément, il sembla se replonger dans ses pensées. L'Elfe saisit délicatement le cafard qu'elle portait sur l'épaule, le posa à ses pieds, et se leva pour parler.


« - Notre avenir n'est pas en Azeroth. . Dans très exactement sept jours à compter de maintenant, nous nous réunirons de nouveau. Mais cette fois, ce sera devant la Porte des Ténèbres. L'Outreterre nous offre des perspectives exaltantes.

- Tout dépend de ce que tu entends par perspectives... dit la Mort-vivante avec froideur.

- En effet, Hys... répondit Jil.

- Et tout dépend de ce que l'on entend par exaltant, ajouta l'un des deux Taurens.

- En effet, Shu... »


Profitant du soutien du Tauren, Hys reprit :


« - Tes combats ne sont pas nécessairement les nôtres, Jil. Certains membres d'un Autre monde ne sont pas prêts pour ce voyage.

- D'autres n'attendent que ça, répondit l'Elfe avec une pointe d'agacement dans la voix. Quoiqu'il en soit, c'est tout décidé. Je ne vous parle pas là d'une idée que je soumettrai à votre jugement. J'ai fait mon choix. Et j'en profite pour vous rappeler que Nev m'a transmis le commandement de cette Guilde... et que vous devez, de ce fait, vous plier à mes décisions. »


Hys fusilla le Mort-vivant du regard. Nev lui sourit en retour. L'Elfe jeta un coup d’œil furtif au serpent lové dans les plis de la robe de la Mort-vivante, et continua :


« - Les membres d'un Autre monde qui sont prêts à traverser la Porte des Ténèbres se réuniront donc aux Terres Foudroyées dans sept jours. Ils sont déjà prévenus. »


Jil avait parlé d'une voix qui ne laissait aucun doute : elle ne reviendrait pas sur sa décision.


« - Jil, quelle est la seconde annonce dont Nev a parlé ? demanda le Troll à la peau violacée. Il souriait, se délectant du malaise ambiant.

- Nous allons ouvrir grand les portes d'un Autre monde, répondit l'Elfe. Un recrutement massif va avoir lieu, et ce dès que nous aurons fini cette réunion. Je sais que ce n'est pas ce que Nev avait imaginé... mais j'en ai décidé ainsi. Nous allons également mettre en place une vraie hiérarchie au sein de la Guilde, un vrai système de grades qui...

- Jusqu'à présent, tous les membres d''un Autre monde avaient absolument les mêmes droits ! l'interrompit Hys. C'est un changement intolérable ! Tu es en train de détruire l'esprit d'un Autre monde !

- Ama et moi sommes d'accord avec Jil! dit Zul en désignant le Troll à la peau bleue. Ce dernier ne réagit pas. On eût dit qu'en esprit, il se situait en dehors de l'espace et du temps présents.

- Zul, depuis quand parles-tu pour? Ama ?!, s'écria Hys.

- Mon frère et moi aussi sommes d'accord, dit Shu. Eda aime les voyages, et j'aime les rencontres, ce sera l'occasion d'en faire. »


Hys était désemparée. Elle savait que la situation était perdue. Désespérée, elle lança :


« - Je vais vous apprendre une chose. Et je n'invente rien : je ne fais que citer Nev... L'existence d’un Autre monde implique que soit pris en compte le Désir de chacun. Si nous abandonnons cette base, la Guilde disparaîtra et...

- J'ai une autre vision des choses, dit Jil, interrompant la Mort-vivante. Seule la Puissance permet la survie d'un Autre monde. Sans le nombre, nous serons faibles. Et si nous n'exerçons pas de contrôle sur nos futures troupes, nous allons droit à l'échec.

- Nev, reprit Hys en se tournant vers le Mort-vivant, peut-être que si tu consentais à nous dire quel est le réel objectif de la Guilde... »


Nev ne répondit pas. Il se contenta d'adresser à Hys un sourire qui signifiait « vous n'avez pas besoin d'en savoir plus ». Une voix qui ne s'était pas faite entendre jusque là dit alors :


« - Toutes choses étant par ailleurs égales. »


Tous se tournèrent vers Ama, le Troll bleu. Son attention focalisée sur bien autre chose que la conversation, il paraissait complètement en dehors du sujet. Il fixait un point indéterminé, visible de lui seul. Il n'avait pas prononcé un mot durant toute la discussion, mais cette seule phrase marqua la fin de la réunion. Personne n'avait rien à ajouter. Le débat était donc clos pour l'instant. Les décisions de l'Elfe de Sang seraient respectées tant qu'elle resterait à la tête d'un Autre monde.


Ils se levèrent en silence et traversèrent le fleuve en lévitant, un peu au-dessus de l'eau. Ils se saluèrent discrètement, enfourchèrent leurs montures respectives, puis se dispersèrent.


Seul Shu était resté sur place. Il réfléchissait intensément. En se levant, il était sûr d'avoir vu une ombre bouger, au sommet de la colline. Ses craintes étaient donc définitivement confirmées : on surveillait un Autre monde. Quelqu'un était au courant de leurs agissements. Quelqu'un d'hostile ? Probablement... Le Tauren au pelage sombre fit signe à son perroquet de le suivre, et plongea dans le fleuve du haut de la cascade. Il se métamorphosa en loutre, puis fila rapidement en direction du sud. Il avait une information capitale à vérifier, qui déterminerait l'avenir de tous les membres présents ce soir-là.




Bien que la situation n'ait pas tourné à son avantage, le serpent savait que son heure viendrait. Une nouvelle occasion se présenterait bientôt, et cette-fois, il ne la laisserait pas passer. L'atmosphère glaciale qui régnait autour du reptile ne semblait pas le déranger. L'animal à sang froid y était habitué.

Le magnifique cobra noir restait concentré. Sa proie n'avait pas l'ombre d'une chance. Le cafard, quant à lui, continuait de faire semblant de ne penser à rien.





Inter-chapitre : Dans la pénombre, la Vengeance


(...)




  

_________________
Maintenir cette passion de l'inutile, afin qu'advienne l'événement de la Rencontre. Y a-t-il possibilité d'une architectonie collective qui permette cette atopie? C'est là notre pari, notre plateforme, notre désespoir efficace et nécessaire.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 21:59 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alisha
Voyageur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2011
Messages: 25
Localisation: 69

MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 22:21 (2011)    Sujet du message: Quand s'effondrent les illusions Répondre en citant

Toujours un plaisir de le relire =) 
_________________


Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:43 (2018)    Sujet du message: Quand s'effondrent les illusions

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un Autre Monde Index du Forum -> Role-Play -> Destinées d'hier et d'aujourd'hui Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Thème créée par Zakenir et Coldkiller pour les Roxx'n'Roll