< Un Autre Monde :: Existence et Chatiment
Un Autre Monde Index du Forum
Un Autre Monde Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Existence et Chatiment

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un Autre Monde Index du Forum -> Role-Play -> Destinées d'hier et d'aujourd'hui
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Soundhendil
Voyageur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2011
Messages: 93
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 15:55 (2011)    Sujet du message: Existence et Chatiment Répondre en citant

Chapitre I : Un Nouveau Réveil


          Il ouvre les yeux. Et, plus que tout le reste, c'est ce simple geste qui le terrifie. Ce n'est pas l'étrange atmosphère de la pièce où il se trouve, ou l'odeur ambiante de cadavre qui attirent son attention. Immobile, seul dans le noir, il cherche à comprendre.

          Il est mort. Ou plutôt, il l'était, lui semble-t-il. Pourtant, il se souvient avec une précision surprenante des ses derniers instants, près du Clos de Dandred, au nord des Montagnes d'Alterac. Il se souvient exactement comment Il l'avait tué, sans même un regard. Il entend encore le dernier cri qu'il avait poussé avant que Sa main ne s'abatte sur lui, mettant ainsi, avait-il pensé sur le moment, fin à ses jours. Comment s’appelait-il ?  Sa taille ? Son apparence ? Tous ces souvenirs restaient enfouis, probablement conséquence de sa récente réanimation. Il ne se souvenait que d'une chose : cet Elfe cherchait des Ogres, et c'est sur cette piste qu'il commencerait.

          Arrivé à ce point de réflexion, il se calme, regarde autour de lui et prend conscience à l'odeur qu'il doit se trouver dans une sorte de crypte mortuaire, ce qui à première vue est l'endroit tout indiqué pour y déposer un cadavre. Il sent tout à coup que les sensations de son corps ne sont plus identiques à ses souvenirs, ses muscles réagissent différemment, et ses sens paraissent diminués. Il cherche à se lever, mais ses jambes ne lui répondent plus, tout comme ses bras, et tout le reste. Il essaye de ne pas paniquer, prend une longue inspiration, et se rend compte qu'il respire différemment. L'air ne lui paraît pas aussi vital qu'auparavant, il n'a presque plus l'impression d'en inspirer.  Complètement paniqué, il jette des coups d’œils tout autour de lui, mais ne parvient pas à distinguer les moindres détails de la pièce dans laquelle il se trouve.

          C'est à ce moment qu'un bruit de grille se fait entendre, et qu'un rayon de lumière entre de l'escalier au fond de la salle. Il se trouve bien dans une petite  crypte mortuaire, d'à peine quelques mètres de long, où des torches éteintes pendent aux quatre murs de la pièce.

          Il jette un regard sur ce corps qui ne lui répond plus et se rend compte qu'il n'en a plus, ou du moins juste ce qu'il en reste. Des côtes sortent de son torse, certains os sont à nus sur ses bras, ses mains n'étant dailleurs plus que os à l'air libre, sans rien pour les contrôler ou les protéger. La peau qui recouvre son corps est à de nombreux endroits en lambeaux, et il est recouvert de haillons sales, et manifestement rapiécés à la la va-vite. Il suppose que quelqu'un, ou quelque chose à dû s'acharner sur son cadavre. "Lui", peut-être ? Bien qu'il n'en soit pas sur, il ne pense pas que son état lui est dû.
Une ombre sur l'escalier attire son attention et stoppe le cours de ses pensés. Des pas se font entendre, et un être d'aspect similaire à lui apparaît une lampe à huile à la main.

- Votre nom ?

          Il cherche à parler, mais ne trouve pas l'air dans ses poumons, ne sent plus vibrer ses cordes vocales, ne parvient même pas à bouger la tête. Seuls ses yeux restent actif, et fixent avec une lueur de peu mêlée à celle du défi l'individu décharné qui lui fait face.

- Ne cherchez pas de l'air, vous n'en avez plus besoin. D’ailleurs, il est surement probable que vous n'ayez plus de cordes vocales. Ni de cœur au passage. En fait, il ne vous reste probablement que vos os, du moins ceux qui ne sont pas totalement brisés. Vous êtes animé par quelque chose de plus puissant qu'un simple battement de muscle à présent. Vos actes ne sont plus ordonnés par un enchainement de pensés, mais par une volonté propre à votre nouvel état. C'est vous, et vous seul, qui vous maintenez en vie, et non plus un muscle indépendant. Il ne faut pas seulement vouloir dire quelque chose, il faut vouloir parler, vous comprenez la nuance ?

          D'un œil amusé, ce nouveau venu s'ammuse à le regarder essayer de controler son nouvel esprit, à le faire plier sous sa volonté, qui se doit d'être inflexible pour que l'ensemble fonctionne correctement. Il prend conscience que malgrès la première impression, il semble plus fort, plus robuste qu'auparavant. Il n'a plus peur de la douleur, plus peur de blesser cette assemblage, ce support grossier qui lui fait presque oublier ce qu'il était encore il y a quelques temps. Cette époque, maintenant révolue, sera une partie oubliée de son existence. A quoi bon en parler, y faire allusion ?
Sortant du cours de ses pensés, il parvient à émettre un grognement incompréhensible, qui semble ravir l'être en face de lui.

- Bien ! Bon, tout n'y est pas encore, mais vous prendrez vite le coup de main. Il est fréquent que les réanimés éprouvent des difficultés à faire marcher ce qui leur sert de corps... Parviendriez-vous à énoncer votre nom, à présent ?

          Dans un effort intense, il parvient à contrôler le peu d'air qui passe dans sa gorge, et à sentir les quelques morceaux de cordes vocales qui y sont encore présentes. Il rassemble toute sa volonté et réussit à articuler lentement d'une voix mal assurée :

- Priov.

- Bien ! Mordo, Fossoyeur, pour vous servir. Bienvenue parmi les Réprouvés, Priov.



Ce premier chapitre constitue l'introduction d'un large projet rp que j'ai qui mettra en scène mes quattre personnages (Soundhendil, Priov, Zuldan et Nerzen). J'intègrerais peut-être des éléments relatifs à d'autres personnages de la Guilde, selon vos rp respectifs =)
Si vous avez des questions / suggestions / idées pour la suite ou l'état actuel du texte, n'hésitez pas à me les faire savoir !
J'espère en tout cas que vous avez apprécié cette première partie, si vous pouvez laissez un petit commentaire (même pour me dire que c'est de la merde), sa me serait bien utile pour continuer !
Sound'


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 15:55 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alisha
Voyageur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2011
Messages: 25
Localisation: 69

MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 17:49 (2011)    Sujet du message: Existence et Chatiment Répondre en citant

J'ai bien aimé, par contre une petite suggestion pour les dialogues tu devrais mettre par couleur c'est plus facile pour comprendre qui parle =)
_________________


Revenir en haut
Skype
Nev
Voyageur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2011
Messages: 60

MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 21:48 (2011)    Sujet du message: Existence et Chatiment Répondre en citant

Bravo Sound, bien sympa ce texte, j'ai beaucoup aimé! Vivement la suite!
_________________
Maintenir cette passion de l'inutile, afin qu'advienne l'événement de la Rencontre. Y a-t-il possibilité d'une architectonie collective qui permette cette atopie? C'est là notre pari, notre plateforme, notre désespoir efficace et nécessaire.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:06 (2018)    Sujet du message: Existence et Chatiment

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un Autre Monde Index du Forum -> Role-Play -> Destinées d'hier et d'aujourd'hui Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Thème créée par Zakenir et Coldkiller pour les Roxx'n'Roll